La célébre université d'Harvard vous attend. Mais sous son apparence tranquille, la lutte entre les fraternités fait rage.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Morgan O'Carolan

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan O'Carolan

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Etudes: Art (option musique)
Relation:

MessageSujet: Morgan O'Carolan   Sam 5 Juil - 14:48

NOM : O'Carolan
PRENOM : Morgan
AGE : 22
ANNEE : 1ère
FRATERNITE : Satyr
ETUDES : Histoire de l'art, option musicologie et langues étrangères (allemand)

_________________________________________________________

HISTOIRE :

Morgan est né en tant que troisième et dernier fils de la riche famille O'Carolan. Né d'un père diplomate et d'une mère chef d'une grande entreprise internationale, on ne peut pas dire qu'il ait jamais eu à se plaindre de quoi que ce soit, si jamais l'on ne prenait que le côté matériel en considération. De plus, comme il était le 'petit dernier', ses parents cédaient à tous ses caprices et cela semblerait presque naturel que leur fils devint un 'gosse de riche gâté', ce qui se traduisit par son caractère quelque peu... antipathique, mais cela sera traité un peu plus tard.

En entendant le nom 'O'Carolan', on voit tout de suite devant son œil intérieur de grandes plaines vertes sous un coucher de soleil ou une bande de petits lutins qui dansent autour d'une pinte de Guiness bien remplie. Les ancêtres de Morgan étaient certes des irlandais, mais voilà bien longtemps que Morgan ne vit plus dans ce beau pays. Son père étant diplomate, toute la famille a pris l'habitude de changer assez régulièrement de ville, pays et même continent, à tel point que Morgan ne passa que les trois premières années de sa vie dans son pays natal. S'en suivait ensuite un périple à travers les pays européens : deux ans en Angleterre, cinq en Norvège, deux aux Pays-Bas, une année au Luxembourg, une autre en Allemagne, deux ans aux États-Unis, une en Inde et puis, les trois années de Lycée en France.

Sans pouvoir se faire traiter de menteur, on peut donc soutenir que notre cher Morgan aie 'vu du pays'. Il fallait toujours suivre son père sur les missions diplomatiques qui le menaient à travers les pays; mais cela ne voulait certainement pas dire que Morgan se sentait proche de son père. Il ne le voyait que très rarement et tard dans la nuit, tout comme sa mère qui faisait assez souvent le transit entre l'endroit où s'était installé la famille et le nouveau siège social de son entreprise qui s'était entre-temps établi à New York. La seule personne à laquelle Morgan avait vraiment le temps de s'attacher était donc bien sûr la nounou des trois frères, mais là encore, on ne peut pas dire qu'il s'agissait d'une vrai substitut à la relation enfant-parent. Pour se faire excuser de leur éternelle absence, les parents avaient trouvé la parade absolue, en tout cas à leur sens : ils jetaient littéralement l'argent par la fenêtre pour leurs enfants : aucun caprice n'était trop grand pour ne pas pouvoir être exaucé, qu'il s'agissait d'un cheval, du dernier jouet électronique, d'un scooteur plus tard ou même d'une voiture ; un coup de fil aux parents suffisait pour trouver son bonheur.

Tous ces voyages étaient certes bénéfiques pour une certaine ouverture d'esprit, mais vu le côté matérialiste de ses parents, cette ouverture possible fut très vite comblée avec des billets et Morgan était devenu hautin et dédaigneux envers ceux qui étaient 'pauvres'. Au fil des années, il s'enferma petit-à-petit dans sa tour d'ivoire et ne faisait plus qu'assouvir sa seule passion : la musique. Depuis qu'il était tout petit, on lui avait découvert un certain talent pour cet art et ses parents se firent donc une joie de financer l'exploitation de se filon. Le premier instrument auquel Morgan fut initié, était le piano à l'âge de cinq ans. Ses cours de piano s'accompagnaient de cours de chant. Il toucha cet instrument avec joie et apprit bien vite à s'en servir comme il le fallait, cependant un concert de musique baroque le fit bien vite changer d'avis ! Ce fit donc à Oslo qu'il eut son premier coup de foudre à l'âge de huit ans : il était époustouflé par le son magnifique que générait le clavecin, à tel point qu'il prit la décision qu'il devait le maitriser et au plu vite. Ses parents n'y virent aucun inconvénient et ce fut donc 4 semaines plus tard qu'un beau et neuf clavecin de facture italienne fit son entrée dans le salon des O'Carolan. L'apprentissage était rude, puisqu'il fallait d'abord comprendre la musique, avant de pouvoir la jouer correctement. Morgan passa son temps à analyser les fugues et toccatas que ses professeurs lui donnaient : sujet, réponse, contre-point, ornements, accents... La tâche était loin d'être aussi facile que Morgan se l'était imaginée, mais avec persévérance, il y arriva.
Au fil des années, un autre instrument suscita l'intérêt du jeune O'Carolan : la harpe. Étant originaire d'un pays celtique, il était presque évident qu'il allait commencer par la petite harpe celtique pour jouer les mélodies de son pays natal. Ce fut certes satisfaisant en un premier temps, mais lentement, la transition vers la grande harpe de concert (et donc à pédales) devenait de plus en plus intéressante. Pour son quinzième anniversaire, le père de Morgan ouvrit encore une fois grand son portefeuille et ce fut donc une grande harpe française qui vint se joindre aux instruments de Morgan.

Il est évident que si l'on met autant de passion et d'énergie en une chose, les autres activités en payent les frais et dans le cas de Morgan, cette autre chose était l'école. Ses résultats étaient catastrophiques et ce n'était que de justesse qu'il réussit ses années de collège. Les seules choses qui piquaient son intérêt étaient les arts : la musique, les arts plastiques et les littératures des différents pays. En deuxième position venait le sport : bien que peu intéressé par la musculation ou la pratique à haut niveau d'une quelconque activité physique, Morgan aimait tout de même prendre un minimum soin de son corps et donc de l'image qu'il donnait aux autres... et puis, on est toujours plus enclin à aller écouter un concert si le concertiste est charmant... Les sciences étaient bien sûr de loin au dernier rang de ses intérêts : à quoi bon aller s'ennuyer à apprendre des formules par cœur si de toute façon, 1 et 1 feront toujours 2. En art, on avait au moins la possibilité d'interpréter de différentes manières et on n'allait jamais pouvoir trouver de réponse définitive, cette relativité fascinait Morgan !

A l'âge de dix-sept ans, venait donc la période 'française' du jeune O'Carolan : il entra directement en première littéraire et il lui restaient donc deux ans pour préparer son BAC dans ce pays dont il connaissait si peu de choses (entre autres d'ailleurs, la langue qu'il ne maîtrisait que très moyennement). La première année d'essai se soldait bien évidemment par un échec, mais il réussit ensuite, de par une ingénieuse façon de répartir ses coefficients, options et langues vivantes à réussi r sa première et ensuite même son BAC. Il fallait maintenant se décider dans quelle direction Morgan voulait s'orienter : quelle FAC choisir ? La décision de Morgan ne se fit pas attendre : il fit e choix tout simplement de ne pas aller à la FAC, en tout cas pas tout de suite. Il voulait se libérer de ses parents (bien qu'ils n'étaient déjà pas très présents) et partir à l'aventure (bien sûr, avec le soutient financier de ses parents...). Il prit donc son sac (et l'entreprise de déménagement le reste de ce qui restait de ses affaires, vêtments et instruments) et partit pour l'Allemagne, et plus précisément pour la charmante ville de Leipzig, la Mecque des joueurs de musique baroque ! C'était ici qu'avait vécu Jean Sébastien Bach pendant 25 ans avant de s'éteindre, c'était ici, qu'on respirait la musique classique ! Donc, il était tout naturel que Morgan mit le cap vers l'Allemagne de l'Est où il resta deux ans.

La ville de Bach était certes très riche en ce qui concerne la musique classique, mais cétait loin d'être le seul aspect de cette cité aux multiples facettes ; on y trouvait de tout : du classique, du moderne, du jazz, de la pop, du rock, des gothiques, tout ce que 'on pouvait classer sous le large terme de 'musique'. Morgan allait de rencontre en rencontre, tant au plan musical qu'amical. Il prit des cours à droite et à gauche pour peaufiner un peu sa maîtrise des différents instrument et partit à la découverte d'un nouveau 'joujou' : l'orgue à tuyaux, le ''roi des instruments'' comme l'avait déjà nommé Mozart. Ses connaissances en clavecin furent bien utile à Morgan, mais il fallait en plus savoir jouer des pieds sur cette grande machine : les mélodies ne s'y jouent non seulement à l'aide des mains, mais il est très fréquent qu'une voix se voit transposée sur le pédalier et du coup, ce sont les pieds de l'organiste qui s'en chargent.
Le cercle d'amis de Morgan s'élargit largement et se diversifia, provoquant lentement un changement d'esprit dans le jeune irlandais : il devint plus ouvert d'esprit et vit la vie lentement à travers d'autres critères que l'argent.

Après deux ans, Morgan tenta d'entrer au conservatoire de Leipzig, institution assez réputée, mais il dut y vivre son premier grand échec : on lui disait qu'il avait certes une très grande maîtrise de ses instruments respectifs et de sa voix, mais que cela seul était insuffisant. Il fallait avoir de solides connaissances en histoire de la musique et connaître les différents aspect théoriques de la musique pour pouvoir être accepté. C'est donc le cœur brisé que Morgan dut plier à nouveau les bagages pour aller s'inscrire en université d'art et de musique, afin de pouvoir construire ses connaissances générales sur la musique. Cependant, cette fois-ci, Morgan voulait frapper un grand coup : il fallait que la prochaine fois, les examinateurs du conservatoire restent bouche bée devant le CV de Morgan : il lui fallait un grand nom, une grande université dont le nom fait rêver ! Havard, voilà un nom qui en met plein les yeux ! Bien que cette université américaine soit plus réputée pour ses facultés de sciences, un tel nom sur un CV pouvait toujours faire mouche, même dans le monde de la musique. Les finances n'allaient certainement pas poser problème...

Morgan partit donc pour les États-Unis, avec pour seul bagages une valise, un sac et bien évidement son ordinateur portable... le reste allait suivre par entreprise de déménagement... à quoi bon avoir des parents riches si on ne dépense pas leur argent ?


Dernière édition par Morgan O'Carolan le Sam 5 Juil - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan O'Carolan

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Etudes: Art (option musique)
Relation:

MessageSujet: Re: Morgan O'Carolan   Sam 5 Juil - 14:49

(Désolé de devoir poster en deux fois, mais mon message avait dépassé la longueur autorisée selon le forum...)

PERSONNALITE :

Depuis sa plus tendre enfance, Morgan est un enfant gâté. Il multipliait les caprices et les envies folles, vu que ses parents cédaient à absolument tout ce qui pouvait bien lui passer par la tête. Les liens avec ses parents ne sont pas bien forts, vu qu'il ne les a vu que assez rarement et ce fut donc la nounou qui s'occupait (ou devrait en tout cas s'occuper) des trois frères O'Carolan. Les relations avec ses frères n'étaient pas non plus des meilleures, beaucoup plus terre-à-terre que le petit rêveur Morgan, ils se désintéressaient de lui, d'autant plus qu'ils le voyaient comme le chouchou de leurs parents. Cette jalousie est d'ailleurs toujours présente dans les rares rapports qu'entretiennent les trois frères aujourd'hui.

Durant son adolescence, le sale caractère de Morgan s'est épanoui : il était hautin et dédaigneux envers tout ceux qu'il considérait comme moins riche que lui. Il jugeait les gens de par ce qu'ils portaient comme marque, ou même parfois par la façon dont ils se coiffaient. Cela impliquait bien sûr un cercle d'amis assez restreint et on ne pouvait pas dire que ces 'amis' portaient vraiment Morgan dans leur cœur. De toute façon, une seule et unique chose occupait l'esprit de Morgan : la musique ! Il ne pouvait pas s'en passer, c'en était presque devenue une drogue. Au fil des années, il découvrit sa sexualité... et les difficultés qu'il avait à choisir vers lequel des deux sexes se portait son intérêt. Cependant, il ne s'inscrivait pas dans les rapports de longue durée ou d'une quelconque sincérité : le plus vite que la fille ou le garçon repartait, le mieux s'était.

Puis, après qu'il ait passé son BAC en France et qu'il soit repartit en Allemagne, les choses changèrent brutalement : petit à petit, il s'ouvrit un peu plus aux autres et surtout à ceux qu'il avait considéré avant comme des moins que rien. Il prit de plu en plus de distance avec cette personne qu'il avait été durant son adolescence, au point à en éprouver un sentiment de honte. Il devenait de plus en plus curieux à presque redevenir l'enfant qu'il n'avait jamais été : les petites choses le fascinaient : une petite fleur qui pousse entre les pavés ou même les nuages qui passent. On pourrait presque dire qu'il était devenu le prototype du romantique qui ne peut s'empêcher de s'émerveiller devant tout ce qui lui passe sous le nez... chose assez énervante parfois pour son entourage, d'ailleurs. Il est un peu timide et préfère rester un peu en retrait... sauf quand il s'agit d'un concert bien sûr ou d'une représentation de théâtre à laquelle il participe.
Côté cœur, bien de choses ont changées aussi : il a enfin put s'engager dans des 'histoires' plus longues que deux nuits : avec son premier coup de foudre, une jeune allemande, il est resté pendant 4 mois, et après, la relation avec un anglais avait même dépassé le cap des 6 mois avant de se briser.

Il est évident que de par son enfance 'mouvementée' à travers les pays du monde, il a gardé une certaine envie du voyage et une peur de la stabilité : prendre racine quelque part est une chose qui angoisse Morgan : il préfère de loin être sans attaches et vivre un an par ci, trois par là...

Malgré son changement d'esprit, Morgan a gardé certains réflexes de son adolescence : il a toujours le coup d'œil pour rapidement juger son vis-à-vis. Il tente certes de ne pas céder à cette catalogage facile, mais il ne peut s'en empêcher. Il sait bien sûr aussi toujours se servir de son charme pour arriver à ses fins et sous ses airs de gentil garçon pas méchant se cache toujours un esprit assez calculateur et une langue bien aiguisée : Ceux qui le cherchent vont certainement se frotter à son sarcasme et son ironie. Il a aussi toujours horreur des gens peu cultivés. Morgan essayes de ne pas se montrer hautin envers eux, car ses années allemandes lui ont appris que ceux-là aussi peuvent être des personnages tout à fait intéressants, mais en général, il lui est assez difficile de passer outre ce fait dans les relations qu'il entretient avec autrui.



PHYSIQUE :

Morgan a une vraie tête de petit ange innocent : les cheveux blonds mi-longs qui bouclent légèrement et les yeux bleus, attributs desquels il sait assez bien se servir pour charmer tout ce qui se trouve dans ses proches alentours. Son visage est assez carré et Morgan ne porte pas de barbe.
Il est plutôt du genre grand, avec 1,91 mètres. On ne peut pas dire que Morgan soit un obsédé du physique, vu que les mecs qui se maquillent et qui passent trois heures devant un miroir pour faire tenir une crête grâce à deux pots de gel le font gentiment rire, mais il essaye tout de même d'y prêter un minimum d'attention. Il a toujours gardé l'habitude de faire du sport, à côté du culte qu'il a pu vouer à la musique, une habitude qui, au cours de son adolescence a fait effet sur son physique : il est plutôt du genre à ne pas s'effondrer sous le poids d'une mouche, bien qu'il ne soit pas non plus un bodybuilder. Ses muscles sont assez bien dessinés, en tout cas assez bien pour ne pas devoir prêter attention aux regards des autres lorsqu'il se met en maillot de bain.

Côté vestimentaire, il portait durant son adolescence que des vêtements de marque, une fâcheuse habitude qui est en train de disparaître. Il préfère entre-temps les tenues un peu plus décontractées du style : jean légèrement évasé vers le bas et t-shirt un peu moulant. Le jean peut bien sûr aussi être accompagné d'une chemise qu'il ne met alors pas dans le pantalon. Cependant, son activité de concertiste implique aussi d'avoir des tenues plus 'habillées', le costard trois pièce et le nœud papillon ne sont donc jamais bien loin.

HARVARD et CHOIX DE FRATERNITE :

Les motifs pourquoi Morgan est venu rejoindre le rang des étudiants de Harvard sont assez simples en somme : il veut 'dorer' un peu son CV en y inscrivant le nom d'une grande université pour pouvoir intégrer plus trad avec facilité les conservatoires de son choix.
Pour ce qui en est de la fraternité qu'il a intégré à la rentrée, s'en est tout autre. A vrai dire, il a signé un peu vite la feuille qu'on lui tendait. Il avait survolé rapidement les descriptions des fraternités de Harvard et s'était celle des Satyrs qui lui semblait lui ressembler le plus : les étudiants d'art et de musique. Bien qu'il n'aimait pas trop le fanatisme en tout genre, surtout celui de quelconques associations, fraternités, cercles et autres, il fallait bien que Morgan essaye de s'intégrer un minimum. Il allait bien voir qui allait venir le rejoindre dans cette fraternité et comprendre les suites de ce choix qu'il pensait être sans conséquences...

Signe particulier :

Une curiosité presque sans limites...

Ce qui te rend unique :

La maîtrise de plusieurs instruments et langues de par l'histoire mouvementée de Morgan.

_________________________________________________________

Célébrité prise : Travis Fimmel
Ton âge & ton prénom : Daniel. J'ai 22 ans.
Ton avis sur le forum : Comme le forum est encore en phase de démarrage, je ne sais pas trop, en tout cas, l'admin semble bien sympathique (merci encore pour l'avatar, Erika)
Comment l'as-tu connu ? De par un autre forum et la pub postée
As-tu lu le règlement ? Okey by Jenna D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Thinner
Leader des Dryades
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 30
Humeur : Au beau fixe
Date d'inscription : 01/07/2008

Feuille de personnage
Etudes: Medecine
Relation:

MessageSujet: Re: Morgan O'Carolan   Sam 5 Juil - 15:01

Le code est bon ^^
Je te remet ton avatar...
Et j'éspére que le forum va rapidement démarrer enfin...il a trois jours ^^
Veux tu être leader des Satyr ou pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harvard.purforum.com
Morgan O'Carolan

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Etudes: Art (option musique)
Relation:

MessageSujet: Re: Morgan O'Carolan   Sam 5 Juil - 15:11

Merci pour l'avatar (encore et encore).

En ce qui concerne le leadership des Stayrs, je ne pense pas que mon perso soit le plus à même de pouvoir diriger une fraternité. Il débarque un peu à l'improviste dans le tout et n'y connais pas grand chose au fond. Il s'agit là peut-être d'un poste pour un étudiant plus 'avancé' à Harvard. Mais merci quand même de me l'avoir proposé.

(Puis, petite remarque si je peux me la permettre : les boutons pour 'envoyer' ou avoir la 'prévisualisation' d'un message sont plutôt illisibles : du blanc cassé sur un fond crème est plutôt du genre 'invisible'. S'il était possible de le changer peut-être. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Thinner
Leader des Dryades
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 30
Humeur : Au beau fixe
Date d'inscription : 01/07/2008

Feuille de personnage
Etudes: Medecine
Relation:

MessageSujet: Re: Morgan O'Carolan   Sam 5 Juil - 15:14

Ouais c'est sur mais le problème c'est que tout va changer sur le forum mais je vais voir ce que jepux faire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harvard.purforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morgan O'Carolan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morgan O'Carolan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]
» ***Mariage Tiberius Avery et Morgan Moon***

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harvard University :: Administration :: Présentation :: Présentations acceptées-
Sauter vers: